Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LA VALLEE DES SINGES
Nombre de messages : 1
Age : 21
Date d'inscription : 11/09/2015




Une nouvelle espèce de primate découverte au Pérou !

le Ven 11 Sep - 15:31
Une équipe internationale de conservationnistes découvre une nouvelle espèce de primate dans les forêts
pluvieuses du Pérou : le titi brun d'Urubamba.
Le titi de Toppin, espèce oubliée par la Science depuis 1914, est redécouvert.
Une autre espèce de titi est fortement menacée au Pérou : le titi de San Martin
Un financement participatif est lancé pour sauver ce primate.
Callicebus urubambensis – © Proyecto Mono Tocón
Le Titi brun d’Urubamba (Callicebus urubambensis)
Inconnue de la Science, une espèce encore non-décrite de singe titi, a été découverte dans les forêts bordant la rivière Urubamba, au centre du Pérou. Elle a été découverte par l’ONG Proyecto Mono Tocón, ONG qui avait été initiée, en 2007, par l'association de conservation de La Vallée des Singes : le Conservatoire pour la Protection des Primates.
Le petit singe, plus petit qu'un chat, a une face noire et le corps couvert d'une fourrure rousse. Au cours de ses expéditions, l'équipe a également redécouvert une autre espèce de titi, déjà décrite en 1914 mais oubliée, depuis, par la Science : le titi de Toppin (Callicebus toppini).

La publication de ces découvertes dans la revue spécialisée Primate Conservation modifie totalement la conception que les scientifiques avaient de la taxonomie et de la distribution géographique des singes titis dans cette région d'Amérique du Sud.

The expedition team with local guides - © Proyecto Mono Tocón
L'équipe d’expédition :
En 2007, Jan Vermeer, qui travaille alors pour la Vallée des Singes, initie, avec Antonio Bóveda, biologiste espagnol, le Projet Titi (Proyecto Mono Tocón) qui deviendra vite une ONG péruvienne, animée par une équipe de jeunes conservationnistes péruviens.
Le but principal de cette organisation non gouvernementale est la conservation du titi de San Martin (Callicebus oenanthe), en danger critique d'extinction, à travers la recherche, l'éducation environnementale et la création d'aires protégées en collaboration avec les communautés et les autorités locales.

Après l'échec de l'expédition de 2009, les membres de l'ONG retournent pendant six semaines sur le terrain en 2013, grâce au soutien financier de quelques parcs zoologiques européens et autres organisations internationales de conservation. La Vallée des Singes est présente depuis le début du projet. 

Titi de Toppin : espèce redécouverte
 
Au cours des premières semaines de l'étude, l'équipe s'est concentrée sur une zone à l'est de la rivière Urubamba, où les perturbations d'origine humaine sont faibles, et donc les populations de primates bien conservées. Les titis entendus et observés là n'étaient pas de couleur brune, comme cela aurait dû être d'après les descriptions scientifiques servant de références, mais plutôt de couleur rousse.
A quelle espèce appartenaient-ils ?
Après avoir étudié la littérature scientifique disponible sur le sujet, l'équipe en a déduit que les titis de couleur rousse observés devaient être des titis de Toppin (Callicebus toppini), décrits en 1914, mais oubliés par la Science depuis.
D'autres recherches, menées à la suite de l'expédition, révélèrent que cette espèce peuple toute la région du sud-Pérou, de l'ouest du Brésil et du nord de la Bolivie.
La découverte
Après avoir observé uniquement des titis roussâtres pendant les premières semaines, l'équipe s'est ensuite tournée vers la rive ouest de la rivière Urubamba.
Elle découvrit immédiatement une autre espèce de titi ! Bien que clairement identiques à certains spécimens présents dans les collections du Muséum Américain d'Histoire Naturelle, ces titis différaient clairement des singes titis bruns du Brésil. L'aire de répartition des titis de Toppin se trouvant entre celle des titis bruns du Brésil et celle de cette autre espèce, cette dernière ne pouvait être qu'une espèce encore inconnue !
Il fut alors décidé de baptiser l'espèce le titi brun d'Urubamba (Callicebus urubambensis), du nom de la rivière sur la rive de laquelle il fut découvert.
Des résultats importants
Les résultats de ces expéditions sont de grande importance.
La découverte d'une nouvelle espèce, à une époque où beaucoup pensent que nous connaissons tout ce qui vit sur notre planète, reste quelque chose de spectaculaire. La "redécouverte" d'une espèce oubliée est aussi quelque chose d'important afin de pouvoir élaborer des stratégies de conservation efficaces et adaptées.
L'article scientifique de l'expédition a été publié dans Primate Conservation, la revue du Groupe de Spécialistes des Primates de l'UICN (Union Internationale de Conservation de la Nature) : http://www.primate-sg.org/primate-conservation-29/

Sauvons le primate le plus menacé du Pérou : le titi de San Martin
Comment aider ?
En faisant un don sur la plateforme de financement participatif avant le 15 septembre :
http://www.globalgiving.org/projects/forests-for-the-most-endangered-primate-in-peru/



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

Mentions légales