LYFtvNews - Le Forum

Référencer un site internet et partager des infos, annonces et communiqués - D.R/ Pour toute utilisation des images, contacter redaction(at)LYFtv.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rssnewsletter
 

Ecologie, après les piles, les ampoules, les pneus..le marché florissant des cartouches d'impression ignore des millions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
COLLECTORS



Nombre de messages : 1
Age : 46
Date d'inscription : 05/09/2014

cliquer ici pour publier

**********
voir le calendrier

**********

Abonnez vous à la newsletter :

**********
*******

Marché de l'art : la société lyonnaise Artprice a officiellement étendu ses services aux ventes en ligne : de Damin à Ben, de Combas à...Picasso, les enchères montent sur internet ! Vous souhaitez savoir combien vaut un artiste ou une oeuvre ? Tapez son nom dans le moteur de reherche :

artprice
405 000 artistes référencés
Abonnez vous

**********
Ce forum NE concerne PAS les activités à caractère commercial. Pour tout lien commercial sur LYFtv, contactez notre partenaire, SeedingUp, qui vous offrira une gamme de possibilités d’insertions adaptées à votre budget, en France et en Europe -
**********
MessageSujet: Ecologie, après les piles, les ampoules, les pneus..le marché florissant des cartouches d'impression ignore des millions   Ven 5 Sep - 9:37

Ecologie, après les piles, les ampoules, les pneus...le marché florissant des cartouches d'impression ignore des millions de cartouches usagées. 

Près de 6 millions de cartouches vides collectées en France attendent dans un entrepôt de 2000 m² à Mornant (69) de connaître leur sort.
À la clé, 40 emplois et une charge énorme pour la collectivité si les fabricants d’imprimantes ne font pas enfin face à leur responsabilité environnementale.
 
Comme tous producteurs de biens, les fabricants de cartouches d’impression ont l’obligation de s’assurer de l’élimination ou du recyclage de leurs productions en fin de vie. Et si l’on                  
   
note l’exception notable de la marque Lexmark et de l’opérateur Néopost qui ont compris depuis longtemps la dimension citoyenne et sociétale de leur rôle, c’est bien l’ensemble des fabricants qui aujourd’hui ont choisi, dans les faits, d’ignorer le sort réservé en fin de vie de la grande majorité de leur production de cartouches et de toners.
Pourtant, des lois et règlements tant sur le plan européen que national existent bien. Encore faut-il que leur interprétation ne laisse la place à la mise en œuvre de collectes des déchets rendues symboliques par les atermoiements successifs de la filière. On le sait, quand il s’agit de mettre en action les vœux pieux annoncés à longueur de publicité, les budgets deviennent faméliques et les grands engagements, pris la main sur le cœur, restent souvent lettre morte en France.
C’est bien ce qui vient d’arriver à la PME Collectors. Cette société numéro 1 de la collecte des cartouches d’impression usagées en France se voit sommer de se mettre en conformité avec la loi et doit, à la demande des services préfectoraux, soulager son entrepôt de Mornant de près de 2000 palettes (1 million de cartouches) sous 15 jours.
Ces cartouches sont celles collectées sur l’ensemble du territoire français auprès des entreprises et administrations publiques utilisatrices d’imprimantes et de copieurs. Et si, il y a peu encore un marché existait pour le recyclage de ces unités vides, depuis quelques mois, malgré l’engouement pour l’écologie, le marché s’est effondré. En cause, la volonté des fabricants de pousser à son paroxysme la maîtrise technologique et commerciale de leurs produits. L’adjonction de dispositifs sophistiqués de suivi et de maintenance rend  impossible la réutilisation de ces cartouches (…de là, à parler d’une obsolescence programmée pourtant interdite en Europe, il y a un pas que nous nous garderons bien de franchir). Avec pour résultat  immédiat de priver d’exutoire sur le marché du recyclage pour les cartouches collectées. Le collecteur se voit ainsi priver des moyens de financer la collecte et le tri. Pourtant, aux yeux de l’utilisateur comme de la loi, ces consommables ne peuvent être jetés dans une poubelle classique. Elles deviennent donc des déchets dont plus personne ne veut, pas même son producteur.
Pourtant, ces entreprises implantées sur le marché français depuis longtemps vivent bien. Et même très bien, jugez plutôt : la marque coréenne SAMSUNG réalise plus de 3 milliards d’euros en France, les 8 marques japonaises (EPSON, BROTHER, TOSHIBA, KONICA MINOLTA, CANON, OKI, RICOH et KYOCERA) approchent les 3 milliards d’euros une fois leurs chiffres d’affaires réunis. Enfin, les marques du pays de l’Oncle Sam (HP, DELL et XEROX) réalisent un chiffre d’affaires cumulé de 7,7 milliards d’euros sur notre territoire !
Au total, près de 14 milliards d’euros de CA sont réalisés par ces entités, elles ont les moyens de s’assurer du devenir responsable de leurs déchets. Bien sûr, ce chiffre n’est pas celui des seuls consommables évoqués ici. Mais que serait la rentabilité de ce marché de la reprographie et de l’impression sans la manne procurée par le renouvellement des cartouches (1/10ème du total) ? Collectors, acteur n°1 de ce marché, attend de ces marques qu’elles affichent clairement leur volonté d’inscrire durablement la collecte de leurs consommables dans leur stratégie avec un budget réaliste, à l’instar de marques devancières en matière d’environnement comme LEXMARK ou NEOPOST.
Sinon, à force de reports incessants de la mise en place des règles relatives à la responsabilité élargie des producteurs, de financements allégés de leur collecte ou de négation des volumes réels à collecter, la France et l’Europe se révèleront un territoire sur lequel tôt ou tard le législateur viendra se pencher pour agir avec force. Il imposera à ces constructeurs un comportement complètement vertueux vis à vis de nos ressources et de notre environnement.
Mise au courant très officiellement de ces millions de cartouches entreposées à Mornant, la majorité des constructeurs a eu pour première réaction de se dégager de toute responsabilité* ! Aujourd’hui, il reste quelques semaines avant que le devoir de se conformer au droit français fera naître pour Collectors une charge aussi injuste à la lecture de ces lignes qu’impossible à assumer seule. C’est donc une PME française forte de 14 années d’expérience et de 40 emplois durables qui paiera du prix de sa disparition le refus d’assumer le retraitement de produits fabriqués et commercialisés par des entreprises de pointe. Doit-on vraiment en arriver là ? Est-ce à la collectivité (par ailleurs meilleure cliente de celles-ci) de se substituer à elles ? Est ce au consommateur de payer une seconde fois avec ses impôts ? La réalité et le bon sens reprendront-ils leurs droits ?
=================================
Pour mémoire :
Article L541-2 du Code de l’environnement :
« Tout producteur ou détenteur de déchets est tenu d'en assurer ou d'en faire assurer la gestion, conformément aux dispositions du présent chapitre.
Tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de la gestion de ces déchets jusqu'à leur élimination ou valorisation finale, même lorsque le déchet est transféré à des fins de traitement à un tiers.
Tout producteur ou détenteur de déchets s'assure que la personne à qui il les remet est autorisée à les prendre en charge.
 
 
 
SAS COLLECTORS - 3014 ROUTE DE RAVEL - ZI LES PLATIERES - 69440 MORNANT
Tél : 04 78 19 36 10         Fax : 0800 800 209                   contact@collectors.fr
 

Label « Entreprise Innovante » n° A1302011V décerné par OSEO.

Pensez développement durable !
N’imprimez que si nécessaire

Revenir en haut Aller en bas
http://www.collectors.fr
LYFtv.com / Forum / Lyon / Paris / Europe / Amériques / Météo / Photos / Alatélécesoir / Librairie /
 
Ecologie, après les piles, les ampoules, les pneus..le marché florissant des cartouches d'impression ignore des millions
Sujets similaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LYFtvNews - Le Forum :: Communiqués de presse :: Communiqués de presse :: Environnement-