Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
LYFtv-Politique
Nombre de messages : 161
Age : 53
Date d'inscription : 06/04/2012
http://www.lyon-politique.fr




Expulsés de Perrache : Armand Creus pour "un relogement digne des familles...."

le Mer 11 Juil - 16:31
LA MOBILISATION UNIE DES ASSOCIATIONS AVEC L’APPUI D’ELU-E-S A COMMENCE A PAYER CE MARDI 10 JUILLET Expulsés à 7h du matin lundi 9/07 du centre d’échange de Perrache où ils avaient trouvé un refuge de survie, après regroupement des maigres affaires personnelles et moyens de couchage qu’ils ont pu sauver – et que les autorités ont tenté un moment de leur arracher- c’est 100 m plus loin sur la pelouse de la Place Carnot à 19h qu’ils ont dû se réinstaller pour la nuit dans une précarité encore plus grande.
Gérard Collomb maire de Lyon et Président du Grand Lyon, 2° Métropole et l’une des plus riches de France, s’honorerait quand il demande leur expulsion du domaine public, de demander simultanément leur relogement dans la dignité et de mettre une minimum de moyens logistiques à leur disposition (dont des bâches pour se protéger de la pluie et toilettes sèches puisque celle publique de la Place Carnot est fermée la nuit…) lorsqu’ils se retrouvent à la rue.
Epuisés par un long périple de la Place Carnot au parvis de l’Opéra devant l’Hôtel de Ville de Lyon après une manifestation en centre ville aux cris de « Un toit c’est un droit ! » « pas d’expulsion sans relogement » et un détour par la MDR (Maison du Département du Rhône) du 2° arrdt avant de retourner Place Carnot, le ciel semblait noir. Malgré deux rencontres en Préfecture avec une délégation composée de représentants du Collectif de soutien : associations ( CLASSE, LDH, COLLECTIF PARENTS D’ELEVES 2° Arrdt , MEDECINS DU MONDE… ) d’élus ( Nathalie Perrin –Gilbert Maire PS du 1er arrondissement et moi-même) qui a tout fait pour l’ouverture de discussions pour un relogement digne et la protection des enfants , les réponses du Préfet de Région nous ont stupéfaits : « nous n’avons pas d’argent- hormis pour l’aide au retour- et ne pouvons les reloger » car le droit au logement c’est « prioritairement pour les citoyens français » ; faites moi condamner par le TA et j’appliquerai la Loi car j’obtiendrai de l’argent ... ».
Ce mardi , la nuit portant conseil, le ciel s’est éclairci puisque des propositions concrètes de relogement ont été faites par la Préfecture à une avocate travaillant avec le collectif d’associations qui ont été présentées le soir aux familles qui ont passé leur 2° nuit Place Carnot : 15 relogés ce mercredi 11 juillet ; 40 relogés d’ici la fin de la semaine dans des Foyers Hôtels de Lyon et une solution est en discussion pour les autres, plus d’ une 50 d’autres dans des CADA (Centres d’accueil pour demandeurs d’asile) dans d’autres Départements de Rhône-Alpes voire au plan national.
Les associations et les élu-e-s qui les soutiennent se réjouissent de cette amorce positive d’une politique de relogement après expulsion mais restent mobilisées et vigilantes pour qu’elle se concrétise pour tous et dans de bonnes conditions. En atteste la constitution d’un référé d’urgence au logement pour chaque personne en vue d’un éventuel dépôt au TA.
Ce d’autant que le relogement des uns risque de coïncider le 12 juillet avec l’expulsion annoncée… d’autres personnes et familles sans toit dans l’agglomération lyonnaise.
Une mise à plat de la politique nationale de l’Etat en matière d’hébergement d’urgence, déclinée dans Chaque Région et Département est plus que jamais à l’ordre du jour.
Armand Creus
Conseiller Régional Rhône-Alpes
Front de Gauche /Gauche Unitaire
Vice-président de la Commission Politique de la Ville Logement Solidarités



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

















Actuellement sur LYFtv :

LYFtv - Le Forum

LYFtv Music and news

(Vos derniers communiqués)

Vous êtes le

ème
visiteur

Nous écrire

Mentions légales