Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss

Retrouvez la playlist musicale de LYFtv sur notre chaîne YouTube
Stages: "Génération Précaire" interpelle les candidats par un Flashmob
lftv+communiqués+presse+agenda
Voir ou proposer des articles

               


LYFtv-Le Forum


Inscrivez votre site dans le Web-Annuaire et partagez vos infos et communiqués dans l'agenda interactif de LYFtv.com - D.R/ Pour toute utilisation des images, contacter redaction(at)LYFtv.com
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

 Stages: "Génération Précaire" interpelle les candidats par un Flashmob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LYFtvAgenda



Nombre de messages: 366
Age: 50
Date d'inscription: 06/04/2012

cliquer ici pour publier

**********
Attention ! Nous vous demandons de ne pas abuser du service en postant plusieurs fois le même message (y compris dans des sujets différents). Ce forum NE concerne PAS les activités à caractère commercial. Pour tout lien commercial sur LYFtv, contactez notre partenaire, Teliad, qui vous offrira une gamme de possibilités d’insertions adaptées à votre budget, en France et en Europe -
**********
voir le calendrier
**********

Abonnez vous à la newsletter :

pour être informé(e) des dernières mises à jour

**********
MessageSujet: Stages: "Génération Précaire" interpelle les candidats par un Flashmob   Sam 14 Avr - 15:58


Dans le cadre de la campagne Génération Précaire a créé Young&poor : www.youngandpoor.org . Il s'agit d'une agence de notation aux objectifs très modestes : peser sur le débat électoral en obligeant les candidats à proposer des solutions pour l’emploi. A J-9 les propositions se révèlent soit inexistantes, soit folkloriques, en reste une qui a résisté au permis B et autres sujets de substitution : le produire local, véritable accélérateur d’emploi ! Mais alors que les candidats s’essoufflent, la réalité demeure : le Made in France n’est pas le Hire in France !

Derrière les savantes entreprises qui vantent la maîtrise de leur art depuis la révolution industrielle et leur capacité unique à produire local, se cache parfois un stagiophage que l’Inspection du travail ignore, comme cette belle offre de stage dans une entreprise prestigieuse qui joue sur le “produit français”. Car la campagne électorale a fait oublier que souvent le stage se substitue à l’emploi. Les candidats ont peu parlé du chômage des jeunes et de sanctionner les entreprises qui abusent du stage ou proposent d’intégrer le stagiaire dans le code du travail !

Heureusement, comme le souligne Vincent, “les jeunes chômeurs peuvent compter sur Génération Précaire, maître es déclassement depuis 2005, qui met son savoir-faire unique à protection du précaire dans l’entreprise et offre à toutes les structures d’authentiques conseils juridiques”. Le collectif existe en effet pour rappeler que le stagiaire ne peut être l’éternelle variable d’ajustement dans l’entreprise en France, remplaçant de vrais salariés, qui cotiseraient pour la retraite de leurs parents.

“En 2006 nous comptions 600 000 stagiaires, aujourd’hui nous sommes plus d’1 million 500 000. Un chiffre qui double en moins de 6 ans et un chômage qui s’accroît pour atteindre un jeune sur quatre. Qu’attend l’Etat pour contrôler la destruction de l’emploi par le stage ?” rappelle Lila.

Il serait pourtant aisé de contrôler ces entreprises qui par manque d’informations ou d’une réelle volonté oublient très régulièrement les lois françaises, et très souvent recrutent un stagiaire alors qu’il s’agit du remplacement d’un congé de maternité ou d’un emploi saisonnier. Nous parlons de faire travailler les entreprises locales pour créer de l’emploi ? Citons une autre marque bien française, appelée Dalloz, que les services RH seraient bien avisés de consulter : dans le marbre de la loi depuis le 31 mars 2006 l’article 6 précise bien qu’en aucun cas un stagiaire ne saurait remplacer un salarié absent, malade ou en congé de maternité, ou un emploi saisonnier. C’est mal. Ça fait des cotisations patronales en moins, ça coûte moins cher, mais une marque soucieuse des valeurs françaises ne peut accueillir un stagiaire ayant déjà de l’expérience pour le tiers du SMIC, soit 436,05 centimes ? Si c’est bien le cas c’est deux fois moins que le seuil de pauvreté. A ce salaire, pauvre précaire, il sera tenté de s’expatrier en Chine où le salaire est identique mais permet au moins de se loger !

Rejoignez-nous samedi pour une découverte du lien entre Made in France, chômage, priorité nationale et abstention des jeunes !
Flashmob samedi 14 Avril à 14h métro Franklin Roosevelt pour une disgression sur le Made in France / Hire in France
RV samedi 14h Métro Franklin Roosevelt (sortie Avenue Montaigne)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.lyftv.com
 

Stages: "Génération Précaire" interpelle les candidats par un Flashmob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LYFtv - Le Forum ::  ::  :: -